Épilation et rapport au corps

« Je m’épilais par obligation sociale et un jour je me suis rendue compte que je ne le faisais pas pour les bonnes raisons, donc j’ai arrêté de le faire. Il y a environ deux ans, j’ai tout arrêté d’un coup. J’ai envie de me sentir sexy même avec du poil. Être féministe pour moi ça veut pas dire jamais vouloir être jolie, mais choisir les moments, et la façon dont on veut l’être. »